Vous êtes ici : Je m'informe » BIOTROPH (2011)
  • Diminuer la taille du texte
  • Rétablir la taille du texte par défaut
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer cet article en format éco-conçu
  • Enregistrer cette article au format pdf

BIOTROPH (2011)

La question principale posée dans le programme BIOTROPH est : « Existe-t-il une relation entre la diversité des ressources alimentaires disponibles pour les micromammifères et leur exposition aux éléments traces métalliques (ETMs) dans des environnements contaminés, à l’instar des hypothèses de « dilution » ou « amplification » pour la transmission de pathogènes ? ».

Contexte

D’un côté, l’hypothèse appelée « dilution effect » postule que l’augmentation de la biodiversité entraînerait une diminution de la transmission de pathogènes dans une communauté par le biais de mécanismes physiologiques, comportementaux et/ou écologiques.

A contrario, d’autres études suggèrent des situations où l’augmentation de la diversité des communautés contribuerait à une augmentation de la transmission de pathogènes, hypothèse appelée « amplification effect ».

Projet Biotroph

Aucune étude à ce jour n’a abordé cette question transposée aux transferts de contaminants chimiques. Ce travail nourrira le débat sur la thématique générale des relations unissant biodiversité et fonctionnement des écosystèmes.

Utilités

A moyen terme, les résultats issus de ce programme devraient permettre, sur la base des caractéristiques des communautés d’invertébrés et végétales et des ETMs en présence, d’établir des scenarii réalistes quant au risque de transfert de ces contaminants dans les réseaux trophiques terrestres, voire de faire des préconisations de gestion et de réhabilitation de sites contaminés (notamment dans le cadre de programmes de re-végétalisation de terres contaminées).

 

CONTACT :
Francis Raoul, responsable BIOTROPH
Francis RAOUL
francis.raoul@univ-fcomte.fr



Les partenaires du projet

 Chrono environnementConservatoire botanique Franche Comté

L'estuaire de la Slack - 2005 - © Vincent Cohez

Veuillez entrer votre code d'accès